haut

Assassinat de l'archiduc héritier d'Autriche et de la duchesse sa femme à Sarajevo

C'est au cours d'une visite de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo, capitale de la Bosnie, qu'a été commis ce crime politique.
Deux attentats furent dirigés successivement contre le prince. Une bombe lancée sur son automobile manqua son but ; l'archiduc l'écarta de sa main.
Mais quelques instants plus tard, comme l'automobile du prince passait au coin de la grande place, un étudiant, nommé Prinzip, originaire de Grahovo, s'élança vers la voiture, brandissant un revolver, et fit feu à deux reprises.
En l'apercevant, la duchesse s'était levée d'un bond et s'était placée devant son mari pour essayer de le protéger.
L'archiduc, atteint à la tempe, et la duchesse, atteinte à l'abdomen, s'affaissèrent inanimés. Ils furent transportés au konak ; quelques heures plus tard, tous deux rendaient le dernier soupir.
Cet abominable attentat a soulevé l'indignation générale. Et toutes les sympathies respectueuses du monde civilisé sont allées vers le vieil empereur d'Autriche, si durement éprouvé.

attentat kaiser

La tristesse du vieil empereur

"Rien ne m'aura été épargné sur cette terre !"
Assassinat de l'archiduc héritier d'Autriche et de sa femme à Sarajevo  

  Le Petit Journal. Supplément illustré. Nº 1 234. 12 juillet 1914.
Source : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k717120k.

Un mois après, le ton de la presse française change : le 12 août, la France déclare la guerre à l'Autriche-Hongrie.

© Jacques Poitou 2017.