Jacques Poitou
Accueil
Plan du site
Langages | Ecritures | Ecritures latines | Ecriture chinoise | Numérique | Cryptographie | Typographie | Reproduction et transmission | Censure | Lexique | Jeux
Introduction | Règles | Majuscules | Ponctuation | Abréviations | Chiffres | Adresses | Mise en page | Polices | Coupure | Corrections | Courrier | Bibliographie | Allemand | AnglaisIndex

Calendrier républicain


N.B. L'orthographe des documents de référence est respectée.

Le calendrier républicain a été adopté par un décret de la Convention nationale en date du 5 octobre 1793 ; par opposition à l'"ère vulgaire", il instaurait l'"ère des Français" à partir du début de la République (22 septembre 1792).

La nomenclature du calendrier adoptée par la Convention est celle proposée par Fabre d'Eglantine.


Organisation

L'année commence le 22 septembre, c'est-à-dire le premier jour anniversaire de la République, proclamée le 21 septembre 1792.

Elle se compose de 12 mois de 30 jours, groupés en 3 décades de 10 jours, et de cinq jours complémentaires (six les années bissextiles).


Noms des mois et des jours complémentaires

Une première nomenclature a été proposée par Gilbert Romme (1750-1795) dans son rapport à la Convention le 10 septembre 1793. Une seconde nomenclature a été proposée par Fabre d'Eglantine (1750-1794) le 24 octobre 1793 et adoptée le 24 novembre 1793 (4 frimaire an II).

Mois

  Romme Fabre d'Eglantine Justification Etymologie
22 sept.-21 oct. République Vendémiaire vendanges latin vendemia = vendange
22 oct.- 20 nov. Unité Brumaire brouillards & brumes français brume
21 nov.-20 déc. Fraternité Frimaire froid tantôt sec, tantôt humide français frimas
21 déc.-19 janv. Liberté Nivôse neige latin nix, nivis = neige
20 janv.-17 fév. Justice Pluviôse pluies qui tombent généralement avec plus d'abondance latin pluviosus = pluvieux
18 fév.-20 mars Egalité Ventôse giboulées qui ont lieu, & vent qui vient sécher la terre latin ventosus = venteux
21 mars-19 avril Régénération Germinal fermentation & développement de la sève latin germen, germinis = germe
20 avril-19 mai Réunion Floréal épanouissement des fleurs latin flos, floris = fleur
20 mai-18 mai Jeu de Paume Prairial fécondité riante et récolte des prairies français prairie
19 juin-18 juil. Bastille Messidor aspect des épis ondoyans & des moissons dorées qui couvrent les champs latin messis, messidis = moisson
19 juil.-17 août Peuple Thermidor chaleur tout-à-la-fois solaire & terrestre, qui embrase l'air grec θερμός (= chaud) et δῶρον (= présent)
18 août-16 sept. Montagne Fructidor fruits que le soleil dore et mûrit latin frux, fructis = fruit

Explications

Propositions de Romme

Contre la nomenclature ancienne, que Romme considère comme "un monument de serviture & d'ignorance, auquel les peuples ont successivement ajouté une empreinte de leur avilissement", il en propose une nouvelle, "qui n'est ni célestre, ni mystérieuse ; elle est puisée dans notre révolution, dont elle présente ou les principaux évémens, ou le but, ou les moyens".

Voici les explications qu'il fournit sur les noms des mois qu'il propose :

– République : le mois "où elle fut décrétée"
– Unité et Fraternité : les mois "où les hommes, après avoir recueilli dans les champs tous les fruits de la terre, se retirent sous leur toîts, & jouissent ensemble, & fraternellement, des bienfauts de la nature & d'une bonne organisation sociale"
– Liberté, Justice et Egalité : ces mois "sont liés par celui de la justice du peuple qui, par ses représentans, jugea & condamna à mort le dernier de ses rois."
– Régénération : "le premier [mois] du printemps où la nature se régénère"
– Réunion : mois "consacré par l'acte constitutionnel pour les assemblées primaires"
– Jeu de Paume : ce mois "consacre le serment qui a sauvé la France"
– Bastille : le mois où la Bastille "fut prise par le peuple"
– Peuple : ce mois "renferme les deux époques immortelles du 10 août"
– Montagne : "vient immédiatement après la sanction solennelle donnée par la Nation aux efforts des Représentans fidèles du peuplé" (Romme 1793 : 11-13)

Propositions de Fabre d'Eglantine

Voici l'explication du choix des noms donnée par Fabre d'Eglantine :

L'idée première qui a servi de base, est de consacrer, par le calendrier, le systême agricole, & d'y ramener la nation, en marquant les époques & les fractions de l'année par des signes intelligibles ou visibles pris dans l'agriculture & l'économie rurale.
Plus il est présenté de stations & de points d'appui à la mémoire, plus elle opère avec facilité : en conséquence, nous avons imaginé de donner à chacun des mois de l'année un nom caractéristique, qui exprimât la température qui lui est propre, le genre de productions actuelles de la terre, & qui tout-à-la-fois fît sentir le genre de saison où il se trouve dans les quatre font se compose l'année.
Ce dernier effet est produit par quatre désinances affectées chacune à trois mois consécutifs, & produisant quatre sons, dont chacun indique à l'oreille la saison à laquelle il est appliqué.
Nous avons cherché même à mettre à profit l'harmonie imitative de la langue dans la composition & la prosodie de ces mots & dans le mécanisme de leurs désinances ; de telle manière que les noms des mois qui composent l'automne ont un son grave & une msure moyenne, ceux de l'hiver un son lourd & une mesure longue, ceux du printemps un son gai & une mesure brève, & ceux de l'été un son sonore & une mesure large.
[...]
Il resulte de ces dénominations […] que, par la seule prononciation du nom du mois, chacun sentira parfaitement trois choses, & tous leurs rapports, le genre de saison où il se trouve, la température & l'état de la végétation.

Jours complémentaires

Proposition de Romme

Pour Romme, "leurs noms peuvent être pris dans l'exposé succinct du but moral de nos nouvelles institutions."

Tous les enfans de la République, après une adoption solennelle répétée tous les ans, seront protégés, soignés élevés comme enfans de la grande famille.
Par une même éducation ils se formeront ensemble à tous les gens d'industrie.
Ils seront examinés comme artistes ou soldats, et ils recevront les recompenses
qui leur seront dues… la paternité
sera encouragée et considérée,… la vieillesse,
sera honorée.
Tous les quatre ans… la révolution
sera célébrée dans des jeux olympiques.

Un cycle de quatre années est appelé olympiade française, la dernière année, bissextile, l'année olympique.

Propositions de Fabre d'Eglantine

Les jours complémentaires sont appelés les Sansculottides.

1er : Primdi, fête de la Vertu
2e : Duodi, fête du Génie
3e : Tridi : fête du Travail
4e : Quartidi : fête de l'Opinion
5e : Quintidi : fête des Récompenses
6e : Sextidi, la Sanculottide


Noms des jours

Voici les propositions de Romme et de Fabre d'Eglantine :

  Romme Justification Fabre d'Eglantine
1 Niveau symbole de l'égalité Primidi
2 Bonnet symbole de la liberté Duodi
3 Cocarde symbole des couleurs nationales Tridi
4 Pique symbole de l'arme de l'homme libre Quatridi
5 Charrue symbole de l'instrument de nos richesses terriennes Quintidi
6 Compas symbole de l'instrument de nos richesses industrielles Sextidi
7 Faisceau symbole de la force qui naît de l'union Septidi
8 Canon symbole de nos victoires Octidi
9 Chêne symbole de l'emblème de nos générations & symbole des vertus sociales Nonidi
10 Repos   Décadi

Les noms proposés par Romme correspondent au principe suivant : "Tout citoyen, tout ami de la patrie & des arts qui la font fleurir, doit s'entourer journellement des attribus de l'industrie & de la liberté."

Outre les nom, valables pour chaque décade, proposés par Fabre d'Eglantine, il propose également un nom différent pour chaque jour de l'année. La motivation des noms est la même que pour les noms des mois : "puiser , dans l'agriculture, de quoi reposer la mémoire, & répandre l'instruction rurale dans la supputation & le cours de l'année" :

nous avons rangé par ordre dans la colonne de chaque mois, les noms des vrais trésors de l'économie rurale. Les grains, les pâturages, les arbres, les racines, les fleurs, les fruits, les plantes, sont disposes dans le calendrier, de manière que la place & le quantième que chaque production occupe, est précisément le temps & le jour où la nature nous en fait présent.

Outre les noms de plantes, chaque quintidi prend le nom d'un animal domestique et chaque décadi le nom d'un instrument aratoire. Pour le mois d'hiver (nivôse), on prend les noms de "productions du règne animal & minéral"

Exemple : Germinal
Première décade : Prime-vère, Platane, Asperges, Tulipe, Coq, Bette, Bouleau, Jonquille, Aulne, Greffoir
Deuxième décade : Pervenche, Charme, Morille, Hêtre, Poule, Laitue, Mélèze, Ciguë, Radis, Ruche
Troisième décade : Gainier, Romaine, Maronnier, Roquette, Pigeon, Lilas, Anémone, Pensée, Mirthill, Couvoir


Fêtes décadaires

Chaque décadi, & le dernier des complémentaires, sont des jours de fête, durant lesquels tout travail manuel, toute tenu de foire & marchés, tous actes administratifs & judiciaires sont interdits, sauf ceux de police, & ceux qui concernent l'état civil des citoyens. (art. 2 du décret du 15 nivôse an III ; voir Baraillon an III)

Les fêtes décadaires (les 10, 20 et 30 de chaque mois) sont les suivantes :

– Vendémaire : à l'Etre Suprême, à la Patrie, aux devoirs de l'Homme & du Citoyen
– Brumaire : aux droits de l'Homme & des Nations, à l'Egalité, à la Liberté
– Frimaire : à la Philosophie, aux Législateurs des Peuples, à tous les Bienfaiteurs de l'Humanité
– Nivôse : à la Vieillesse, au Malheur, à toutes les Vertus
– Pluviôse : à l'extinction de la Tyrannie, anniversaire du 21 janvier [exécution du Roi], à la Justice, aux Lois
– Ventôse : au Genre humain, à nos Aïeux, à la Postérité
– Germinal : à l'Union conjugale, à la Tendresse des Perens, à la Piété filiale
– Floréal : à l'Education, à l'Instruction, à la Jeunesse
– Prairial : à l'Agriculture, au Commerce, à l'Industrie
– Messidor : Anniversaire de l'acceptation de la Constitution républicine, à la Révolution française, anniversaire du 14 Juillet, aux Héros français
– Thermidor : aux triomphes de la République, Anniversaire du 10 Août, à l'Union et à la Paix
– Fructidor : aux Sciences & aux Arts, aux Découvertes utiles, à la Reconnoissance
– 5e Jour complémentaire : Anniversaire de l'instutution de la Répiublique
– 6e Jour complémentaire (année bissextile) : le Bissexte


Epilogues

Fabre d'Eglantine est guillotiné le 17 germinal an II (5 avril 1794), le même jour que Danton.

Romme se suicide juste avant de monter à l'échafaud, le 29 prairial an III (17 juin 1795).

Le calendrier républicain est abrogé par le senatus-consulte du 22 fructidor an XIII (9 septembre 1805), décision entrant en vigueur à partir du 1er janvier 1806.


Références bibliographiques

Baraillon, J.F., an III. Organisation et tableau des fêtes décadaires. Paris : Imprimerie nationale. Document en ligne sur le site de la Bibliothèque André Desguine, consulté le 2012-03-29.
http://bibliotheque-desguine.hauts-de-seine.net/Ressources/Desguine/Pdf/D04047.pdf.

Romme, G[ilbert], s.d. Rapport sur l'ère de la République. [Paris] : Convention nationale. Document en ligne sur le site de la BnF, consulté le 2012-03-27.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k487479.

Fabre-D'Eglantine, Ph[ilippe] Fr[ançois] Na[zaire], s.d. Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Françoise. [Paris] : Imprimerie nationale. Document en ligne sur le site de la BnF, consulté le 2008-12-11.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k48746z.


© Jacques Poitou, 13 messidor an CCXXIV.