Jacques Poitou
Accueil
Plan du site
Langages | Ecritures | Ecritures latines | Ecriture chinoise | Numérique | Cryptographie | Typographie | Reproduction et transmission | Censure | Lexique | Jeux
Généralités | Signe | Code | Forme phonique | Transcription phonétique | Types de textes | Morphème | Flexion | Sémantique lexicale | Relations sémantiques | Catégorisation | Typologie

Notions de sémantique référentielle


Référence

référent = ce que désigne le signe, les représentations auxquelles il renvoie

Sie liest gerade ein Buch von Günther Grass. Kennst du seine Romane? Irgendwann wird er bestimmt einen neuen Roman schreiben. – Günther Grass, seine et er renvoie au même référent.

Pierre ne croit pas en Dieu. – Dieu renvoie à un ensemble de représentations.

Référence virtuelle et référence actuelle

Mein neuer Computer ist blau.
Mon nouvel ordinateur est bleu.

La référence virtuelle de Computer/ordinateur est l'ensemble des éléments désignables par un syntagme comportant le terme Computer ou ordinateur du fait de son signifié

La référence actuelle est le référent représenté, dans la situation de discours et dans le contexte donnés, par le syntagme mein neuer Computer/mon nouvel ordinateur.

la signification lexicale de table n'est rien d'autre que la référence virtuelle de table. […] la référence virtuelle de table est un ensemble de conditions que doit satisfaire un objet du monde pour pouvoir être désigné, en référence actuelle, par une molécule syntaxique dont table sera le Nom principal. (Milner 1989 : 236)

Dans le cas des noms propres, il y a coïncidence entre référence virtuelle et référence actuelle. L'ensemble des individus désignables du nom de Jules César est identique à l'individu que je désigne ainsi dans tout énoncé.

Coréférence

Dans les couples de phrase suivantes, les syntagmes en gras sont coréférentiels.

Haben Sie schon den neuen Film von XY gesehen? Er soll sehr gut sein.
Est-ce que tu as vu le nouveau film de XY ? On dit qu'il est bon.

Im August war ich in der Türkei. Dieses wunderschöne Land ist als Urlaubsziel wirklich zu empfehlen.
Au mois d'août, je suis allé en Turquie. On peut vraiment recommander ce pays magnifique comme destination de vacances.


Inventaire des unités linguistique selon leur fonction sémantique et référentielle

voirFiches de grammaire allemande (sur les différents types d'éléments présentés ici)

Unités linguistiques à valeur référentielle

Substantifs et verbes

Leur référence actuelle se distingue par les éléments des syntagmes correspondants qui l'actualisent (temps, aspect et mode pour le syntagme verbal, définitude pour le syntagme nominal).

Noms propres

Ich fahre bald nach Leipzig. Morgen gehe ich zu Anna.
Je vais bientôt à Leipzig. Demain, je vais chez Anna.

Leipzig et Anna désignent des référents uniques. Anna peut désigner tout un ensemble de personnes, mais dans une situation de discours donnée, la communication ne fonctionne que s'il y a accord entre le locuteur et l'interlocuteur sur la personne ainsi désignée.

Adjectifs

Un adjectif indique une propriété particulière du référent du syntagme dont il fait partie ou auquel il se rapporte. Dans l'exemple ci-dessous, klug/intelligent indique une propriété de l'individu désigné comme faisant partie de la catégorie des Menschen/hommes.

Er ist ein kluger Mensch.
C'est un homme intelligent.

Déictiques

Les déictiques renvoient à des éléments de la situation de discours (le locuteur, l'interlocuteur, le temps, le lieu) ou à tout autre référent présent dans cette situation

Ich möchte morgen mit dir ins Theater gehen.
Je voudrais aller demain au théâtre avec toi.

Anaphoriques au sens large

Pronom = pro-nom (= substitut d'un syntagme nominal)

Pro-verbe (= substitut d'un syntagme verbal)

anglais : Does he sleep ? He does.
allemand : Hast du deine Koffer schon gepackt? Ja, ich habe es schon lange getan.
français : Est-ce que tu as déjà fait tes valises ? Oui, je l'ai fait.

Pro-adjectif

allemand : so et es. Ist Peter alt genug ? Ja, er ist es.
français : le. Est-ce que Pierre est assez âgé ? Oui, il l'est.

Pro-adverbe

allemand : dann, vorher, gleichzeitig, etc.
français : ensuite, avant, en même temps, etc.

Distinction anaphorique/cataphorique

Dass mir Anna so heftig widersprochen hat, hat mich dazu [cataphorique] geführt, ihr [anaphorique] noch einmal meine Position zu erklären.
Cela [cataphorique] a surpris Marie que Pierre ose la [anaphorique] contredire.

Eléments contribuant à la définition de la valeur référentielle

Opérateurs d'actualisation : exemple de l'article

Die Prüfungen finden in den ersten Januarwochen statt.
Les examens ont lieu dans les premières semaines de janvier.

Ici, l'article défini est un signal que le locuteur envoie à l'interlocuteur pour lui indiquer qu'il a les connaissances nécessaires pour identifier de quels examens il s'agit.

Alle Menschen sind sterblich. Der Mensch ist sterblich. Ein Mensch ist sterblich.
Tous les hommes sont mortels. L'homme est mortel. Un homme est mortel.

Emploi générique de l'article défini (pour désigner l'ensemble des éléments de la catégorie). Dans la dernière phrase, l'article indéfini signifie un élément quel qu'il soit de cette catégorie.

Quantificateurs

Distinction entre le dénombrable (= discret) et le non-dénombrable (= non-discret, massif)

Dénombrable

Hast du einen MP3-Player? Hast du neue Bücher? Ich habe noch vierzig Euro.
Est-ce que tu as un lecteur MP3 ? Est-ce que tu as de nouveaux livres ? J'ai encore quarante euros.

Non-dénombrable

Hast du Geld? Ich habe zwei Flaschen Wein gekauft.
Est-ce que tu as de l'argent ? J'ai ahceté deux bouteilles de vin.

[Wein/vin : non-dénombrable, Flasche/bouteille : dénombrable]

Willst du einen Kaffee haben? [dénombrable] Nein, ich trinke keinen Kaffee. [négation de Ich trinke Kaffee. – non-dénombrable] Zum Frühstück trinke ich immer zwei Tassen Kaffee. [Kaffee : non-dénombrable, Tasse : dénombrable]
Tu veux un café ? [dénombrable] Non, je ne bois pas de café. [négation de Je bois du café – non-dénombrable]. Au petit-déjeuner, je prends toujours deux tasses de café. [café : non-dénombrable, tasse : dénombrable]

Quantificateurs fonctionnant pour le dénombrable

Quantificateurs numériques

– allemand

a) nombres cardinaux (ein-, zwei, drei, etc.), cardinaux employés avec article (Million, Milliarde, Dutzend), dans certains emplois : Hundert, Tausend (au pluriel : Tausende...), beide
b) quantificateurs non-numériques : alle, jede, jegliche, jedwede, sämtliche, unzählige, zahllose, zahlreiche, verschiedene, vereinzelte, einzelne, viele, manche, (die) meisten, allerlei, allerhand, allerart, mehrere, einige, etliche, etwelche, ein paar, wenig
c) des unités de mesure imprécises : eine Gruppe junger Menschen, eine Reihe, eine Unzahl, ein Stapel, ein Haufen...

– français

a) nombres cardinaux (un, deux, trois), cardinaux employés avec article (dizaine, douzaine, millier, million, milliard)
b) quantificateurs non numériques : tous, chaque, innombrables, beaucoup, quelques, maint
c) unités de mesure imprécises : un groupe de jeunes, une série, un tas, un ensemble...

Quantificateurs fonctionnant pour le non-dénombrable

– allemand

a) viel, wenig, ein wenig, ein bisschen, etwas
b) collectifs (pronoms) : manches, einiges, vieles, etc. Alles aussteigen!

– français

beaucoup, peu

Autres : fractions, multiples

ein Viertel, doppelt
un quart, double

Quantificateurs pour les prédicats verbaux

Ich habe ihn zweimal besucht.
Je suis allé deux fois chez lui.

Ordinaux

– nombres ordinaux, vorig-, nächst-, letzt-, letzt-, folgend-

Relateurs (prépositions, conjonctions)

Les relateurs servent à in diquer une relation entre deux référents. On distingue les prépositions (associées syntaxiquement le plus souvent à un syntagme nominal) et les conjonctions (associées à une proposition).

Pour les prépositions (en particulier), distinguer celles qui ont une valeur sémantique propre et celles qui sont en valence figée (pas de commutation possible avec une autre préposition).

– allemand

– en valence figée : Ich frage nach seinem Namen. Ich bat ihn um ein bisschen Geduld. Ich verlangte tausend Euro von ihm.
– commutations possibles : Er stellt das Buch in den Schrank / auf das Regal / neben die anderen Bücher.

– français

– en valence figée : Il répond à Pierre. Pierre interroge Marie sur tel sujet.
– commutations possibles :

La même distinction vaut pour les conjonctions. Voir ci-dessous la différence, pour l'allemand, entre dass qui sert à l'enchâssement d'une proposition et sobald ou wenn ; de même pour le français, entre que et quand.

Ich hoffe, dass du kommst. Sobald/wenn du da bist, gehen wir zu Tisch.
J'espère que tu vas venir. Dès que tu seras là, nous passerons à table .

Graduatifs (modulateurs de degré)

Sie ist sehr nett. Sie ist wahnsinnig nett. Sie ist viel netter als ihre Schwester. Sie ist bei weitem die netteste in der Familie.
Elle est très gentille. Elle est vachement sympa. Elle est bien plus gentille que sa sœur. C'est de loin la plus sympa de toute la famille.

Mots du discours

Modalisateurs et appréciatifs

Négateurs :

allemand : nicht, kein, niemand, nirgends, nie...
français : ne... pas, aucun, personne...

Modalisateurs : expression du jugement du locuteur sur la valeur de vérité de l'information donnée

– allemand : bestimmt, gewiss, freilich, sicher, sicherlich, mit Sicherheit, zweifellos, zweifeklsohne, zweifelsfrei, ohne Zweifel, unbestreitbar, unbestritten, höchtswahrscheinlich, wahrscheinlich, wohl, vielleicht, möglicherweise, womöglich, unmöglich, schwer, schwerlich, durchaus, wirklich, tatsächlich, in der Tat, vermutlich, voraussichtlich, offenbar, offensichtlich, scheinbar, anscheinend, sichtlich, offenkundig, bekanntlich, bekanntermaßen, angeblich...
– français : certainement, sûrement, sans aucun doute, incontestablement, vraisemblablement, probablement, éventuellement, visiblement, apparemment...

Appréciatifs : expression d'un jugement de valeur du locuteur (qui n'affecte pas la valeur de vérité de l'énoncé)

allemand : glücklicherweise, zum Glück, Gott sei Dank, unglücklicherweise, leider, bedauerlicherweise, hoffentlich, verständlicherweise, unbegreiflicherweise, natürlich, erstaunlicherweise, komischerweise, notwendigerweise...
français : heureusement, Dieu merci, malheureusement, naturellement...

Coordonnants et charnières de discours

Ces éléments, qui servent à relier des segments du discours, peuvent être classés selon des critères sémantiques ou selon la position qu'ils peuvent occuper dans la proposition.

En allemand, on peut distinguer ceux qui peuvent se placer avant le début de la proposition, dans le Vorfeld ou à l'intérieur de la Satzklammer. Voir p. ex. les positions différentes de aber.
Aber er hat es nicht getan. Er hat es aber nicht getan.Er aber hat es nicht getan.

Particules de focalisation

Mots du discours incident à un constituant.

allemand : Ich muss [auch morgen] hin. [Sogar Kevin] war mit dabei. [Ich] habe es [selbst] gemacht. Es ist [schon neun]. Es ist [erst neun]. Wir haben [nur eine Stunde] gewartet.
Sie hat nur ein Kind. Sie hat erst ein Kind. Sie hat schon ein Kind. Sie hat noch ein Kind.
français : Il faut que j'y aille [moi aussi]. [Même Marie] était là. [Je] l'ai dit [moi-même]. Elle a [déjà huit ans]. Il y avait [seulement trois personnes].

Particules illocutoires (allemand)

Les particules illocutoires sont des éléments courts (non accentués) qui portent sur la relation entre le locuteur, le message et l'interlocuteur.

Du bist ja nicht dumm.
– aber (Du bist aber groß geworden.), bloß (Seien Sie bloß vorsichtig!), denn (Was hat er denn getan?), doch (Sie sind doch nicht krank.), eben/halt (Ich hatte eben keine Zeit!), einfach (Ich kann es einfach nicht glauben.), etwa (Bist du etwa krank?), ja (Das weiß ich ja.), schon (Das mach ich schon!), überhaupt (Kommst du überhaupt?)


Eléments à fonction métalinguistique

Les éléments métalinguistiques servent à marquer un commentaire du locuteur sur ce qu'il dit (un discours sur le discours).

allemand : das heißt, kurz, mit anderen Worten, sozusagen, wie gesagt, meines Erachtens, um mit Schröder zu sprechen...
français : c'est-à-dire, bref, en d'autre termes, pour ainsi dire, à mon avis...


Eléments à fonction phatique

Les éléments phatiques concernent le contact entre le locuteur et l'interlocuteur (établissement du contact, maintien, rupture).

allemand : Hallo! Tschüs!
français : Salut ! Bonne journée !


Unités non segmentales : ordre des mots, éléments suprasegmentaux

Fonction différente de l'ordre des mots dans trois langues

latin : Dominus amat puellam. Dominus puellam amat. – La fonction des syntagmes nominaux est marquée par le cas.
français : Marie aime Philippe. Mon voisin aime ta fille. – La fonction des groupes nominaux est marquée par leurs places respectives.
allemand : Deine Tochter liebt meinen Nachbar. Maria liebt Philipp. – Système hybride : le cas marque partiellement les fonctions syntaxiques. En l'absence de toute marque casuelle, l'ordre des mots peut marquer le cas. Dans Marie liebt Philipp, en l'absence d'élément con textuel particulier, Marie est décodé comme sujet du verbe.

Par faits suprasegmentaux, on entend les phénomènes d'accentuation et d'intonation, qui peuvent, à l'acrit, être marqués (entre autres) par des signes de ponctuation ou des particularités typographiques (majuscules, gras, italiques).

Cf. la différence, en allemand, entre Anna kommt heute nicht. et Anna kommt heute nicht? (question-écho) et en français, entre Marie ne vient pas aujourd'hui. et Marie ne vient pas aujourd'hui?


Références bibliographiques

Gayral, Françoise, 1998. Créativité du sens en contexte et hypothèse de compositionnalité. t.a.l. [Traitement automatique des langues] 39, 1 : 67-98.

Kleiber, Georges, 1994. Contexte, interprétation et mémoire : approche standard versus approche cognitive. La phrase française 103 : 9-22.

Kleiber, Georges, 1997a. Sens, référence et existence : que faire de l'extralinguistique ? Langages 127 : 9-37.

Kleiber, Georges, 1997b. Quand le contexte va, tout va et... inversement. in : Co-texte et calcul du sens. Guimier, Claude (ed.). Caen : ELSAP-CNRS, 11-29.

Kühn, Ingrid, 1994. Lexikologie: eine Einführung. Tübingen : Niemeyer. Germanistische Arbeitshefte 35.

Lutzeier, Peter Rolf, 1985. Linguistische Semantik. Stuttgart/Weimar : Metzler. Sammlung Metzler 219.

Lutzeier, Peter, 1995. Lexikologie. Ein Arbeitsbuch. Tübingen : Stauffenburg.

Mortureux, Marie-Françoise, 1997. La lexicologie entre langue et discours. Paris : SEDES.

Pérennec, Marcel, 1992. Présentation des mots du discours en allemand. Basset, Louis & Pérennec, Marcel (eds.), 1992. Les classes de mots. Lyon : Presses Universitaires, 285-311.

Rastier, François, Cavazza, Marc & Abeillé, Anne, 1994. Sémantique pour l'analyse. De la linguistique à l'informatique. Paris/Milan/Barcelone : Masson. Collection Sciences cognitives.

Ullmann, Stephen, 1967. Grundzüge der Semantik. Die Bedeutung in sprachwissenschaftlicher Sicht. Aus dem Englischen übersetzt. Berlin : De Gruyter.


© Jacques Poitou 2017.