Jacques Poitou
Accueil
Plan du site
Langages | Ecritures | Ecritures latines | Ecriture chinoise | Numérique | Cryptographie | Typographie | Reproduction et transmission | Censure | Lexique | Jeux
Généralités | Signe | Code | Forme phonique | Transcription phonétique | Types de textes | Morphème | Flexion | Sens et référence | Sémantique lexicale | Catégorisation | Typologie

Relations sémantiques


Synonymie

Des termes synonymes sont des termes de même valeur sémantique et interchangeables dans tous les contextes (c'est-à-dire qui ont la même distribution).

Fondamentalement, la langue exclut les synonymes dits absolus. Un dictionnaire des synonymes est, à proprement parler, une liste des termes de sens proches mais non de sens identique (synonymes relatifs).

Dumarsais (1730 : 286 sq.) : s' il y avoit des synonimes parfaits, il y auroit deux langues dans une mème langue. Quand on a trouvé le signe éxact d' une idée, on n'en cherche pas un autre. Les mots anciens, et les mots nouveaux d' une langue sont synonimes : maints est synonime de plusieurs ; mais le premier n'est plus en usage : c'est la grande ressemblance de signification qui est cause que l'usage n'a conservé que l'un de ces termes, et qu'il a rejeté l'autre come inutile. L'usage, ce tiran des langues, y opère souvent des merveilles que l'autorité de tous les souverains ne pouroit jamais y opérer.

Dans trois cas, les synonymes relèvent de langues différentes, ou au moins de variantes différentes de la langue) :

Mot étranger, mot hérité (ou intégré)

Allemand : Etage, Stock ; Apfelsine, Orange [deux emprunts différents] ; Frauenarzt, Gynäkologe ; Cousin, Vetter ; Aufzug, Vetter
Français : e-mail, courriel ; week-end, fin de semaine ; web, toile

Mots relevant de dialectes différents

Allemand : Junge, Bube ; Sonnabend, Sonntag ; Frühling, Frühjahr ; Fleischer, Metzger, Schlachter ; Tischler, Schreiner ; Rotkohl, Blaukraut, Rotkraut ; Brötchen, Semmel, Schrippe ; sehen, gucken, schauen
Français : noms des pains (baguette, flûte, batard, parisien, restaurant) ; pain au chocolat, chocolatine ; consigne (bouteilles), vidange ; souper, dîner

Mots relevant de niveaux de langue différents, voire de sociolectes différents

Allemand : sterben, entschlafen, sterben ab-kratzen, krepieren ; Mutter, Mutti
Français : mourir, décéder, crever, passer de vie à trépas, être rappelé à Dieu ; médecin, docteur ; grand-mère, mémé, mamie ; policier, flic

Dans un autre cas, la création d'un synonyme correspond à une volonté d'économie, mais le nouveau terme remplace l'ancien.

Sigles

Leur fonction est essentiellement économique : utiliser sous une forme plus courte des termes longs fréquents. Certains de ces sigles peuvent correspondre à des langues de spécialités (employées par des communautés spécifiques).

Allemand  : SPD, BRD, DWB
Français : SNCF, DESS, RATP

Enfin, dans deux autres cas, la synonymie est constitutive de la spécificité du code et correspond à des fonctions spécifiques

Argots

Leur fonction initiale de l'argot était d'ordre cryptographique : l'emploi, dans une communauté définie (les malfrats) de termes non compréhensibles d'autres (les forces de l'ordre notamment). Mais les argots ont surtout pour fonction, de nos jours, de marquer l'appartenance à une communauté spécifique (voir, p. ex. l'argot des banlieues, le verlan, etc.).

Allemand  : super, toll, klasse, oberaffengeil
Français : chiotte, caisse, carrosse, tire, tas de boue, bagnole
– verlan : ripou, keuf, meuf, teuf, laisse béton

voirVerlan, largonji, loucherbem, javanais, redegue

Chiffre

Le principe à la base de tout message crypté est la synonymie. Une expression A est remplacée par une expression B synonyme telle qu'elle ne peut être comprise des non-initiés...

voirCryptographie

Etudes de cas (exemples allemands)

Obst et Frucht

Obst = zusammenhängende Bezeichnung für alle Früchte und auch Beeren, die dem Menschen als Nahrung dienen (WDG). Täglich gibt es viel Obst ; wir essen gern, viel Obst

Frucht = aus dem Samen und seiner Hülle bestehendes pflanzliches Produkt, bes. Obst, das vorzugsweise der menschlichen Nahrung dient (WDG)

– Verbotene Früchte schmecken am besten
– die Frucht der Liebe
– (veraltend) = Getreide : die Frucht säen, ernten, hereinbringen, dreschen
= im Mutterschoß sich entwickelndes Lebewesen, Leibesfrucht
= die Früchte seiner Arbeit, die Früchte des Kapitals

Urlaub et Ferien

Urlaub implique Arbeitsvertrag et signifie la libération d'un Arbeitsvertrag, donc quelque chose de plus que le simple fait d'être en vacances.

Vom 1.8. bis 20.8. machen wir Ferien/Urlaub.
Fahren Sie mit uns, damit Ihre Ferien zum Urlaub werden. Voyagez avec nous pour que vos congés soient de vraies vacances.
– Semesterferien / *Semesterurlaub ; Schulferien / *Schulurlaub

Freund et Kumpel

voirFichier pdf "Freund"


Homonomie et polysémie

Problème : distinction entre homonymie et polysémie.

Exemples allemands

einstellen : einen Fotoapparat einstellen, einen anderen Sender einstellen, sich einstellen auf etwas, die Produktion einstellen, jemanden in einer Fabrik einstellen

taub

Voir Poitou 2003, où l'on trouvera également une analyse de sourd.

1. perception auditive

1a. x [+ belebt] ist taub = x kann nicht hören (hört nicht gut). Schrei nicht so, ich bin nicht taub.
1b. = x will z nicht hören. sich taub stellen. Gegen alle Bitten, Warnungen stellten sie sich taub.
1c. taub (x') x' = partie du sujet animé. Er predigte tauben Ohren (mahnte vergeblich).

2. taub (x') : sensation. Vor Kälte waren ihm die Hände taub geworden

3. taub (y), y = [- belebt]

3a. Taubnessel (ortie blanche, lamier blanc)
3b. = hohl, leer : eine taube Nuß/Ähre
3c. = ist wertlos, leblos, unfruchtbar : taubes Gestein (Gestein, das kein nutzbares Mineral enthält), eine taube Handlung (= vergeblich)

Haus

Exemples et définitions : WDG)

1. = aus Wänden und Dach errichtetes Gebäude für Menschen

a) zum Wohnen (Hausarbeiten, Hausarrest)
b) = öffentliches, zweckbestimmtes Gebäude (ein Angestellter unseres Hauses, das Weiße Haus ; Gästehaus, Krankenhaus, Modehaus, Schauspielhaus)
c) nach Hause, zu Hause (einen Brief nach Hause schicken ; sie ist in Ungarn zu Hause ; das Zuhause)

2. = die Gesamtheit der zum Haus gehörenden Personen (das ganze Haus ist verreist, der Herr des Hauses (= Familienoberhaupt) ; das Haus Hohenzollern (= Dynastie) ; vor vollem Hause sprechen (= Zuhörerschaft z.B. im Theater)

3. = Hauswesen, Wirtschaft einer Familie (Haushalt)

4. = Gehäuse der Schnecke

Bahn

voirFichier pdf "Bahn"

sehen

voirFichier pdf "sehen"

Exemples français

choubinette

(cité in Guiraud 1973 : 79). A l'origine, est désigné du nom de 'choubinette' un réchaud formé de deux boîtes de conserve, objet introduit dans un camp de prisonniers français en Allemagne par un détenu transféré du camp de Schubin.

Cet objet a – au moins – les propriétés suivantes :

1. il a un rapport avec la nourriture du prisonnier.
2. il fait de la fumée.
3. il a une forme spécifique.

Sur la base de (1), son utilisation est étendue à la désignation de ventre, estomac, soit des organes (vitaux) de l'être humain (A). A partir de là, il est utilisé pour désigner le sexe (B), puis, à partir de B, pour désigner la femme (C) et tout autre objet d'affection – par exemple un chat (D).

Sur la base de (2), il est utilisé également pour désigner tout objet faisant de la fumée (fourneau, gazogène, etc.) (E), et à partir de là, pour désigner aussi tout lieu où il y a de la fumée (cuisine, buanderie) (F).

Sur la base de (3), il est utilisé pour désigner la tête (G), puis, à partir de là, et sur la base aussi, par métaphore, de (E), pour désigner quelqu'un de coléreux (H).

Le terme de choubinette a disparu de l'usage avec la disparition des circonstances dans lesquelles il est né et s'est développer. L'intérêt de cet exemple est la polysémie galopante à laquelle il a donné lieu et qui a été consignée minutieusement par un co-détenu.

Quelques verbes

voirFichier pdf "demander"
voirFichier pdf "paraître"
voirFichier pdf "regarder"
voirFichier pdf "voir"


Hyponymie et hypéronymie

"Il faut en définissant poser l'objet dans son genre et alors seulement y rattacher les différences" (Aristote, Topiques VI, 1)

Les relations de généricité s'inscrivent dans le cadre d'une catégorisation hiérarchique. Elles sont transitives et asymétriques.

Rapport sémantique : l'ensemble du contenu sémantique de l'hypéronyme est inclus dans le contenu sémantique de l'hyponyme. Le contenu sémantique de l'hypéronyme est ce qui est commun au contenu sémantique de tous ses hyponymes. Les hypéronymes héritent du contenu sémantique de leur même hyponyme. Il y a une relation d'incompatibilité entre co-hyponymes :

– alld : Pferde und Kühe sind Säugetiere. *Ein Pferd ist eine Kuh.
– fr. : Les chevaux et les vaches sont des mammifères. * Un cheval est une vache.

Sur le plan des référents : les référents d'un hyponyme sont inclus dans l'ensemble des référents de l'hypéronyme.

La représentation de l'hyponyme par l'hypéronyme n'est pas toujours possible. Cf. les exemples suivants :

– alld : Das Mädchen heiratete einen Jungen aus dem Dorf / *ein Lebewesen.
– fr. : La fille a épousé un garçon du village / * un être vivant.
– Le complément d'objet de heiraten ou de épouser étant nécessairement un être humain, ein Lebewesen ou un être humain a un contenu informatif nul.

En revanche :
– alld : Der Junge schenkte dem Mädchen Rosen / Blumen.
– fr. : Le garçon a offert des roses / des fleurs à la fille.

En allemand, les composés nominaux sont (généralement) des hyponymes du second composant. Mais le remplacement du composé par le second composant n'est pas toujours possible (pour les raisons déjà indiquées et quand le composé est lexicalisé).

Die Vase steht auf dem Wohnzimmertisch / auf dem Tisch.
Der Wecker steht auf dem Nachttisch / * auf dem Tisch.
Ich fahre mit der Eisenbahn / mit der Bahn.

voirCatégorisation et prototypes


Partonymie

= relation de la partie au tout, Teil-von-Relation. C'est également une relation asymétrique et transitive.

– alld : Türklinke, Haustür
– fr. : bouton de porte, porte

Mais le remplacement d'un terme par un autre n'est pas possible.

– alld : Das Mädchen brach sich den Finger. Das Mädchen brach sich die Hand.
– fr. : La fille s'est cassé le doigt. La fille s'est cassé la main.


Antonymie

Exclusion stricte

– alld : tot, lebendig ; künstlich ; natürlich ; verheiratet, ledig (mais est-ce encore une exclusion stricte dans notre société actuelle : union libre, concubinage)

– exclusion d'un certain point de vue – dans un contexte précis : wohnst du in der Stadt oder auf dem Lande? fährst du mit der Bahn oder mit dem Auto?

Paires scalaires (pour les adjectifs de dimension et les adjectifs appréciatifs)

– alld groß/klein, lang/kurz, kalt/heiß (lau, warm), gerade/krumm (éléments d'une graduation)
alt : eine alte Frau, eine ältere Frau, eine jüngere Frau, eine junge Frau ; eine dreißig Jahre alte Frau, eine dreißig Jahre junge Frau ; Anna ist älter als Maria. Maria ist jünger als Anna. Laura ist noch jünger als Maria.
schön : Anna ist schöner als Maria. Maria ist hässlicher als Anna.

Inverses et complémentaires

– rapport de réciprocité : kaufen/verkaufen, schicken/erhalten, geben/nehmen : X schickt Y etwas, Y erhält es von X

b) verbe transitif, verbe intransitif : töten/sterben, ertrinken/ertränken : X tötet Y, Y stirbt c) complémentaires au sein d'une paire : Ehemann / Ehefrau (Eheleute) ; père, mère (parents)


Références bibliographiques

Dumarsais, César, 1730. Des tropes ou des Diférens sens dans lesquels on peut prendre un même mot dans une même langue : ouvrage utile pour l'intelligence des auteurs, & qui peut servir d'introduction à la rhétorique & à la logique. Paris : VVe J.-B. Brocas. Document en ligne sur le site de la Bnf, consulté le 2010-09-22.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k50576m.

Gauger, Hans-Martin, 1972. Zum Problem der Synonymie, Tübingen : Narr. Tübinger Beiträge zur Linguistik 9.

Girard, Abbé, 1780. Synonymes françois. Leurs significations et le choix qu'il en faut faire Pour parler avec justesse, 2 tomes. Paris : D'Houry.

Guiraud, Pierre, 1973. L'argot. 6e édition. Paris : PUF. Que sais-je? 700.

Lutzeier, Peter Rolf, 1985. Linguistische Semantik. Stuttgart/Weimar : Metzler. Sammlung Metzler 219.

Lutzeier, Peter, 1995. Lexikologie. Ein Arbeitsbuch. Tübingen : Stauffenburg.

Martin, Robert, 1976. Inférence, antonyme et paraphrase, Paris : Klinsieck. Bibliothèque française et romane.

Milner, Jean-Claude, 1989. Introduction à une science du langage. Paris : Seuil.

Poitou, Jacques, 2003. Polysémie et catégorisation en chaîne. in : Rémi-Giraud, Sylvianne & Panier, Louis, 2003 (eds.). La polysémie ou l'empire des sens. Lexique, discours, représentations. Lyon : PUL, 29-38.

Poitou, Jacques, 2008. Bemerkungen zur Synonymie. in : Baudot, Daniel & Kauffer, Maurice (eds.), 2008. Wort und Text. Tübingen : Stauffenburg, 169-178.

Ullmann, Stephen, 1967. Grundzüge der Semantik. Berlin : de Gruyter.


© Jacques Poitou 2017.