Jacques Poitou
Accueil
Plan du site
Langages | Ecritures | Ecritures latines | Ecriture chinoise | Numérique | Cryptographie | Typographie | Reproduction et transmission | Jeux | Lexique
Censure : Madame Anastasie | Ancien régime | Guerre d'Algérie | Censure sur Internet
Censure en France aujourd'hui : Législation | Gubler | Exposition à la BnF | "Casse-toi, pôv con" | Réguler Internet ? | WikiLeaks | ENS | "génocide arménien" | Affaire Merah | "Radio Londres" | Caricatures de Mahomet | Wikipedia (M. Valls) | Wikipedia (DCRI) | Blogueuse condamnée

2013 : Wikipedia et la censure – page incriminée par la DCRI


N.B. En aucun cas, la mention des propos ou textes mentionnés ne peut signifier un jugement – positif ou négatif – de l'auteur de ces pages sur lesdits propos, pas plus que sur les réactions qu'ils ont sucitées.

voirCensure sur Internet

Le 4 mars 2013, la Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI) contacte la Wikipedia Foundation et lui demande la suppression d'un article en français sur la station militaire hertzienne de Pierre-sur-Haute (dans le Massif central), arguant, sans plus d'explication, qu'il contrevient au secret défense. Suite à l'absence de réaction, elle contacte le 30 mars avec la même exigence Wikipedia France, qui demande, sans les obtenir, plus de précisions. Enfin, le 4 avril, elle convoque Rémi Mathis, président de l'association Wikimedia France et administrateur de Wikipedia, et exige de lui la suppression de l'article en question, en le menaçant de poursuites judiciaires. Il s'exécute et informe promptement ses collègues :

je vous informe que l'article [[station militaire hertzienne de Pierre-sur-Haute]] vient d'être supprimé par mes soins. Cet article contrevenait à l'article 413-11 du code pénal français ("compromission du secret de la Défense nationale"). La police française m'a convoqué en tant qu'administrateur, suite au refus de la Wikimedia Foundation de supprimer cet article en l'état des éléments fournis. La remise en ligne engagera la responsabilité pénale de l'administrateur qui aura effectué cette action. (Bulletin des administrateurs 2013/14, publié le 2013-04-04 à 11:11)
    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Wikip%C3%A9dia:Bulletin_des_administrateurs/2013/Semaine_14&diff=91676965&oldid=91563359

Dans les jours qui suivent, la légalité de cette censure est objet de polémiques entre le ministère de l'Intérieur et les responsables de Wikipedia en France, notamment en ce qui concerne le statut d'"administrateur" – considéré par le ministère comme un "responsable juridique de Wikipedia France" et par Wikipedia comme un simple "contributeur bénévole de Wikipédia, faisant partie des personnes ayant accès aux outils pour supprimer des pages sur lencyclopédie".

Quoi qu'il en soit, la page en question est rapidement rétablie par un internaute suisse, traduite en anglais et dans d'autres langues – d'où une visibilité accrue : en quelques jours, elle est beaucoup plus vue que depuis sa création en 2009.

C'est ce qu'on appelle l'effet Streisand, du nom de l'actrice américaine Barbara Streisand, qui, en protestant en 2003 contre la publication d'une photographie aérienne de sa résidence, n'avait abouti qu'à en décupler la visibilité.

Position de Wikipedia sur les limitations légales de la liberté d'expression

Concernant le rapport de Wikipedia à la loi, le communiqué publié le 6 avril par Wikipeda France est tout à fait explicite :

La Wikimedia Foundation est habituée à collaborer sur requête judiciaire avec les autorités des différents pays de diffusion de Wikipédia [souligné par moi, JP]. Elle reçoit des centaines de demandes de retrait de contenu chaque année, et coopère de son mieux pour régler ce genre de problèmes lorsque les requêtes sont claires et juridiquement motivées.
    http://blog.wikimedia.fr/la-dcri-menace-un-administrateur-de-wikipedia-pour-supprimer-un-article-5477

Et dans une interview publiée le 7 avril par ZDNet, Christophe Henner, vice-président de Wikimedia France, confirme que Wikipedia entend se soumettre sans restrictions aux limitations légales de la liberté d'expression – en France en l'occurrence :

Wikimedia tend à respecter au maximum la loi. Quand l'hébergeur de Wikimedia Foundation reçoit des recours judiciaires amenant à la suppression de contenus, ceux-ci sont supprimés très rapidement.
Wikipédia n'a pas pour vocation de diffuser des informations illégales, bien au contraire.
     http://www.zdnet.fr/actualites/affaire-dcri-wikipedia-interview-exclusive-de-christophe-henner-vice-president-de-wikimedia-france-39789081.htm

Même position de la part de la Wikipedia Foundation :

We would like to remind editors that, even when you are acting in good faith and doing good work, you are legally responsible for your activities on any Wikimedia site and, therefore, should be mindful of the laws governing the jurisdiction(s) to which you are subject [souligné par moi, JP]. (Legal and Community Advocacy/Statement on France)
    http://meta.wikimedia.org/wiki/Legal_and_Community_Advocacy/Statement_on_France


© Jacques Poitou 2017.