Berlin de Berlin à Berlin (1969-2014)
Plan & photos Histoire Ecrivains Divers

1939-1945 : Seconde Guerre mondiale

Manchettes de la presse allemande sur les grands évènements de la guerre

1er septembre 1939 :
attaque de l'Allemagne contre la Pologne
Völkischer Beobachter, samedi 2 septembre 1939

Le Führer annonce le combat pour le droit et la sécurité du Reich
Début de la contre-offensive – Premiers succès de la Wehrmacht

22 juin 1941 :
attaque de l'Allemagne contre l'Union soviétique
Völkischer Beobachter, lundi 23 juin 1941

La Wehrmacht de la Grande Allemagne est en marche à l'est.
Moscou reconnaît ouvertement le complot qu'elle trame avec Londres
Les deux complices ont la même volonté de détruire l'Allemagne et l'Europe.
Octobre 1941 :
avancée allemande en Union soviétique
Völkischer Beobachter, vendredi 10 octobre 1941

Le grand jour est arrivé
Opérations militaires à l'est : la décision est acquise
Encerclement des armées de Timochenko et de Vorochilov
– Débâcle de l'armée de Boudienny – La fin militaire du bolchévisme

2 février 1943 :
capitulation de la 6e armée allemande à Stalingrad
Völkischer Beobachter, jeudi 4 février 1943

Le combat de la 6e armée à Stalingrad a pris fin
Ils sont morts pour que vive l'Allemagne

6 juin 1944 :
débarquement allié en Normandie
Völkischer Beobachter, mercredi 7 juin 1944

L'attaque contre l'Europe a commencé entre Le Havre et Cherbourg
Les vassaux de Moscou ont été contraints de commencer l'invasion

Mi-avril 1945 :
l'Armée rouge aux portes de Berlin
Völkischer Beobachter, vendredi 20 avril 1945

L'Allemagne est héroïque et fidèle au Führer
L'exigence du devoir pour le 56e anniversaire du Führer

Fin avril 1945 :
l'Armée rouge est à Berlin
Panzer-Bär, dimanche 29 avril 1945

Combats héroïques
Jour et nuit sont acheminées de nouvelles forces d'intervention


Bombardements anglo-américains

Les bombardements de la Royal Airforce sur Berlin ont commencé en septembre 1940 – en réaction aux bombardements allemands sur l'Angleterre. Mais leur effet fut limité et les pertes britanniques importantes. Ce n'est qu'à partir de 1943 que Berlin fut massivement bombardé, notamment de novembre 1943 à mars 1944, puis à l'hiver 1945, avec les raids britanniques de nuit et les raids américains de jour, dont les deux plus massifs (un millier d'avions) furent les 3 et 27 février 1945 : tout le centre de Berlin fut sévérement touché et les dommages considérables, même s'ils furent plus limités que lors des bombardements de Köln, de Hamburg ou de Dresden.

En préparation de la guerre, les autorités avaient construit à Berlin de grands bunkers dans lesquels une petite partie de la population pouvait se réfugier. Plusieurs sont encore visibles, parmi lesquels celui situé près de Anhalter Bahnhof ou celui de la Pallasstraße. Après les premiers bombardements sur la ville, on fit également construire trois bunkers aménagés également pour la défense antiaérienne, près de Zoo, dans le Humboldthain et dans le Friedrichshain. Celui de Zoo fut détruit en 1948, celui du Humboldthain est encore en partie visible et celui du Friedrichshain a été enseveli sous les décombres des quartiers avoisinants.

18 février 1943 : Goebbels au Palais des sports : mobilisation pour la "guerre totale"

Meeting au Palais des sports (dans l'arrondissement de Schöneberg), quelques jours après la capitulation de l'armée allemande à Stalingrad. Grand discours du Dr. Joseph Goebbels, ministre du Reich, qui pose dix questions au public enthousiaste. Voici la quatrième :

GOEBBELS : Les Anglais prétendent que le peuple allemand s'oppose aux mesures de guerre totale prises par le gouvernement. Je vous pose la question : est-ce que nous voulons la guerre totale ?

LE PUBLIC : Ouiiiiiii ! Rafale d'applaudissements.

GOEBBELS : Est-ce que nous voulons qu'elle soit, si nécessaire, plus totale et plus radicale que nous sommes aujourd'hui capables de l'imaginer ?

LE PUBLIC : Ouiiiiiii ! Rafale d'applaudissements.

 

Le lendemain, le Völkischer Beobachter titre :
"Vote populaire pour la guerre totale"
totaler-krieg

22 avril 1945 : ordre du Führer

A la population berlinoise

N'oubliez pas : quiconque propage ou même approuve les mesures qui affaiblissent notre force de résistance est un traître ! Il doit être aussitôt fusillé ou pendu. Cela vaut également quand de telles mesures sont prétendument décidées sur ordre du Gauleiter et ministre du Reich, le Dr. Goebbels, ou même au nom du Führer.

22 avril 1945 – signé Adolf Hitler


Sources. – Facsimilés des journaux présentés sur : http://www.zlb.de/projekte/millennium/overview_1933_1945/overview_main.html.

© Jacques Poitou 2014.